Rémi_MAZIÈRES_-_NAJAC_EST_EN_NOUS.JP

Rémi MAZIÈRES

31 ans

Je vis avec Allison, ma compagne depuis 10 ans, avec qui j’ai deux enfants, Hugo 6 ans et Nathan 20 mois. Je travaille depuis 6 ans dans le BTP en tant que maçon. J’ai commencé ce métier au sein d'une première entreprise de maçonnerie et depuis maintenant 2 ans je travaille pour l’entreprise LOUPIAS à La Fouillade. Je m’épanoui complètement dans ce métier qui est noble et passionnant.

 

Je suis originaire de NAJAC et précisément du quartier de la gare où depuis 9 générations nous sommes propriétaires de ce qui était au départ qu'une simple auberge et qui est depuis plusieurs décennies un Hôtel-Restaurant de renom le « Belle Rive ». Je suis fier du parcours de ma famille et de l’amour qu’ils ont pour cette terre qui nous a tous vu naître. 

 

La transmission d’un savoir-faire et du travail bien fait de Jacques, mon père, m’a poussé à suivre un BAC Technologique dans l’hôtellerie-restauration à St Chély d’Apcher. Après l’obtention de ce diplôme j’ai pu démarrer une carrière dans ce secteur, tout d’abord dans des grands sites touristiques français comme ROCAMADOUR, mais également plusieurs saisons dans des pays étrangers. Au moment de rencontrer ma compagne Allison j’ai décidé de me rapprocher de NAJAC, car ce retour à ma terre natale était essentiel à ce moment de ma vie. C’est là que j’ai pris la décision de reprendre le restaurant « Aux Vieux Chênes » à La Fouillade. Cette aventure entrepreneuriale, alors que je n’avais pas 30 ans a duré 3 belles années et a été une expérience formidable pour Allison et moi. 

 

Avec l’arrivée de notre premier enfant Hugo, nous avons décidé de faire une pause pour avoir tout simplement plus de temps pour accueillir notre fils. Ce qui m’a poussé à me réorienter professionnellement. À partir de là nous avons souhaité revenir vivre complètement à NAJAC et pour soutenir l’école nous y avons inscrit Hugo qui continue toujours sa scolarité au village. Nous espérons voir Nathan rejoindre son frère à l'école de NAJAC.

 

J’ai vécu toute ma jeunesse au rythme de NAJAC en profitant de chaque endroit, des traditions et des histoires du village. Tout ce que j’ai pu apprendre et vivre ici, toutes les rencontres que j’ai pu y faire font en très grande partie l’homme que je suis aujourd’hui. Je dois donc beaucoup à ce village qui m’a vu naître et grandir. J’ai envi de transmettre tout cela a mes enfants, comme cela se fait chez moi de génération en génération ! 

 

J’ai envi de m’investir pour mon village et ses habitants !

 

Voilà pourquoi je me présente pour le deuxième tour des élections municipales le 28 juin prochain.

Mathieu LAROUSSINIE - NAJAC EST EN NOUS

Mathieu LAROUSSINIE

34 ans

Je suis marié à Noémie depuis 9 ans et j'ai deux enfants Auguste 6 ans et Juliette 4 ans. Je suis chef-d'entreprise à Perpignan dans l'optique et l'audioprothèse, président d'une association économique depuis 6 ans (AEP) composé d'un conseil d'administration et d'un directeur dynamiques sur qui je peux compter. Je suis également élu à la Chambre de Commerce et d'Industrie des Pyrénées-Orientales depuis 4 ans dont je préside la commission Commerce Urbain où j'ai le plaisir de travailler avec deux super permanents ! J'ai longtemps joué au rugby, tout d'abord à Béziers, ensuite Narbonne, Montpellier et pour finir dans deux clubs proches de Perpignan, Torreilles et le Foyer Laïque du Haut Vernet, mon dernier club.

 

Je suis originaire de Najac et précisément de la place du Faubourg. Mon arrière-arrière grand-père était le maire de NAJAC durant le mandat précédent celui d'Hubert BOUYSSIÈRE, ce qui a fait de nous, une famille concernée par la politique de la commune. Je n'ai pas connu un seul repas de famille où nous ne parlions pas des actualités politiques Najacoises. Cette passion pour NAJAC, des gens qui y vivent, de ses traditions, ont été transmis de génération en génération et je m'applique à transmettre tout cela à mes enfants.

 

J'ai grandi et fait mes études dans l'Hérault. Je suis titulaire d'un BAC Agricole que j'ai fait sur le Veau d'Aveyron et du Ségala, j'ai ensuite continué mes études vers le Droit où j'ai obtenu le diplôme de Clerc de Notaire. Mais la fibre commerciale et entrepreneuriale aveyronnaise a pris le dessus et mon épouse diplômée du BTS optique m'a proposé de créer un magasin, et nous nous sommes lancés dans cet aventure à 23 ans à Perpignan. Nous avons eu la chance d'avoir nos parents qui nous ont soutenu et encouragé dans ce projet. Nous ne connaissions personne dans ce département et pour ma part je n'avais aucune connaissance dans le domaine de l'optique, mais le challenge et le dépassement de soi nous ont toujours guidé. Nous avons une équipe solide d'environ 8 collaborateurs, dont ma soeur Marie et nos associés Samir et Julie. Cette expérience en continue nous a appris qu'avec le travail, beaucoup d'optimisme, de persévérance et le don de soi, TOUT EST POSSIBLE ! 

NAJAC est central dans ma vie, dans celle de Noémie et de mes enfants, car nous nous sommes mariés à NAJAC, et nous avons baptisé nos enfants également à NAJAC. Personne n'a jamais vraiment compris pourquoi j'étais aussi attaché à ce village, mais c'est dans mes tripes. C'est sans aucun doute le seul endroit où je me sens vraiment chez moi. Quel homme serais-je, si je ne voulais pas prendre soin de l'endroit qui m'est le plus cher au monde ?

 

J'aime les gens qui vivent à l'année à NAJAC ou une partie, ceux qui ont du partir et sont ensuite revenus. Ce village lie nos familles, nos histoires, il nous lie tous à un moment ou à un autre et c'est peut-être pour toutes ces raisons que NAJAC EST EN NOUS.

Voilà pourquoi je me présente pour le deuxième tour des élections municipales le 28 juin prochain.